Madame Fauveau a proposé, en sport, de mener un atelier cirque avec pour objectif de faire un mini spectacle à la fin du programme. Nous avons aussi visité les Subsistances et vu un spectacle.

Franck avec l’aide des élèves de 1TEMSEC, Oussama pour les subsistances et le spectacle

Jonathan est venu pour huit séances. Il est intervenant en cirque mais c’est surtout un acrobate. Il nous a présenté les figures du cirque en trois parties : l’équilibre (avec ou sans objets), la jonglerie avec des balles ou un diabolo et un bâton du diable et l’acrobatie.

Il nous a appris plein de types d’acrobaties et des portés. Par exemple : des back flips ou des portés voltiges. Un back flip est un salto arrière. Il faut sauter sur un trampoline et faire une rotation sur soi-même en arrière. Lors d’un porté voltige, le porteur est couché sur le dos ou debout et donne l’impulsion ou soulève le voltigeur. De cette manière, le voltigeur peut effectuer les mouvements de son numéro.

Nous avons fait une ou deux séances de test pour savoir ce que nous préférions puis nous nous sommes répartis en cinq groupes de deux. Au début de chaque séance, nous avons fait des échauffements d’environ vingt minutes puis nous nous entrainions. Nous avons appris des techniques et il fallait proposer des choses à faire pour la représentation. Raphaël par exemple a fait du diabolo. Par contre, il ne voulait pas faire la représentation. Clément a fait du jonglage. Il a aimé apprendre à se déplacer sur scène, et de s’entrainer avec les autres élèves. Pour lui, la représentation c’est très bien, on apprend à être moins timide devant un public et à s’exprimer sur scène en jonglant.  Moi, je ne suis pas timide, ce n’était pas mon problème et j’étais très motivé. Je voulais faire de la voltige parce que ce que je suis athlétique et qu’en même temps, c’est expressif.

J’étais avec Oussama. J’étais le voltigeur, j’étais très heureux, c’était plutôt facile. Mon coéquipier était le porteur, il a de la masse musculaire. Personne à part lui ne pouvait porter mon poids.  J’ai tenté de faire un saut de l’ange et un salto avant et patatras, je me suis fait mal le jour de la représentation. Comme j’étais en tandem avec Oussama je n’ai rien dit et j’ai fini.

Le jour de la représentation la prof a invité deux autres classes et quelques personnalités du lycée. Nous sommes passés chaque groupe les uns après les autres. Attention, ce n’était pas un hasard, nous avions préparé notre enchainement pour que cela soit pure magie !