Mardi 06 Mars 2018, les 2PAR et les 2MAC, accompagnés de M.Crouzet et Mme Migraine-George se sont rendus au Planétarium de Vaulx-en-Velin. Installés confortablement, nous voilà prêt à décoller avec notre guide, un coyote (!), pour découvrir le système solaire, ses astres et ses planètes.

Les élèves de TPAR

Monsieur Biamou et Monsieur Crouzet

 

La tête dans les étoiles

On a eu chaud avec Vénus et ses plus de 400 degrés. On a eu froid au pôle nord et sud. Nous sommes partis voir Mars où des indices montreraient qu’il y a de l’eau.

En seconde partie de la visite au Planétarium il y avait l’exposition permanente à faire en autonomie en répondant à un questionnaire papier. Comme les élèves de 2 PAR et 2 MAC étaient les seuls scolaires dans cette exposition, nous avons eu un guide passionné et passionnant pour nous tout seuls.

D’après Monsieur Crouzet « les élèves très agréables, très attentifs ont pu longuement écouter le guide et lui poser plein de questions dans la partie réservée à la conquête spatiale. »

Et Bowie dans les oreilles

Le guide a parlé du milliardaire sud-africain, Elon Musk qui a envoyé dans l’espace, mardi 6 février 2018, une voiture électrique Tesla Roadster décapotable rouge.

Au volant du véhicule, il y a un conducteur (faux) nommé Starman et l’autoradio diffuse en boucle la chanson Space Oddity de David Bowie.

PastedGraphic-2
Starman au volant de sa Tesla Roadster décapotable rouge (Tiré de la vidéo « Live Views of Starman » sur Youtube).

 

Le bolide a fait le tour de la Terre pendant 5h puis sous la poussée des propulseurs a mis le cap vers la planète Mars. L’allumage ayant trop bien fonctionné, la voiture électrique s’est enfoncée plus loin que prévu dans le système solaire entre Mars et Jupiter.

PastedGraphic-1
La trajectoire spatiale de la voiture électrique

 

Notre très sympathique guide nous a parlé des projets fous de ce milliardaire. Rien n’a échappé à Monsieur Crouzet donc on peut en parler.

Notre guide montrant les boosters
Notre guide montrant les boosters. Photographie de M.Crouzet

Son premier objectif est de pouvoir récupérer les boosters des prochaines fusées envoyées dans l’espace.  Cela permettra de faire de grandes économies. Jusqu’à présent, ces éléments servent au décollage à propulser les fusées dans l’espace mais ils retombent ensuite sur Terre et sont détruits lorsqu’ils traversent son atmosphère.

Pour l’instant Elon Musk a réussi l’exploit de faire atterrir les boosters. Par le principe du gyroscope, ils peuvent se poser tout droit sur le sol. Le principe du gyroscope s’applique lorsqu’on lâche par exemple les guidons d’un vélo lancé à une certaine vitesse et que celui-ci continue sa course dans la direction donnée avant le lâché des mains.

Gyroscope. Photographie de M.Crouzet

Ses autres objectifs sont de partir à la conquête de la planète Mars à l’horizon 2024 et de réaliser des liaisons hyper rapides entre grandes villes terrestres.

Les élèves et le professeur, captivés par les récits et explications du guide n’ont pas vu le temps passer durant cette 2ème heure réservée à l’exposition permanente si bien qu’ils n’ont vu qu’une infime partie de celle-ci.

Ce n’est pas grave car ils pourront revenir, ils connaissent le chemin !

L’heure de reprendre le bus pour le Lycée Cuzin était venue. Tous étaient un peu gênés de mettre fin aux échanges avec le guide qui avait encore plein de choses à raconter sur l’histoire de la conquête spatiale qui n’est pas prête de s’arrêter.

Nous remercions infiniment notre guide !

Ce fut une matinée agréable et nous recommandons à tous cette sortie.
Nous savons comment les indiens dessinaient les étoiles et comment se forment les éclipses.

Et vous savez tous maintenant où passer vos vacances 2050.

Photographie de M.Crouzet